Il y a 340 ans… Luisant accueille une première sage-femme

Par eurelien.fr
//  Publié le
11-01-2021
//  Mis à jour le 11-01-2021
Temps de lecture : 2 min

Le 17 décembre 1680, le prêtre reçut le serment d’une sage-femme. 

Si elle promit de vivre et mourir dans la foi catholique, l’essentiel de son engagement porta sur sa pratique professionnelle. Elle devait s’acquitter le plus fidèlement possible de sa mission : assister la mère pendant l’accouchement et ne laisser courir aucun risque ni à la mère ni à l’enfant. En cas de problème, elle devait se faire aider des chirurgiens, des médecins et de toutes personnes expertes pour la conseiller. Elle s’engageait également à garder le silence autour des secrets des familles et des personnes qu’elle rencontrait. Son rôle était d’assurer le salut du corps et de l’esprit tant de la mère que de l’enfant.

Les fiches cantons: 
Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

La Semaine bleue en Eure-et-Loir
Les athlètes euréliens ont brillé aux JO de Tokyo 2020
30 Conseillers départementaux à vos côtés