Contrôler sa vue en montant dans un bus

Par eurelien.fr
//  Publié le
06-05-2021
//  Mis à jour le 06-05-2021
Temps de lecture : 6 min

Bénéficier de contrôles de la vue sans les contraintes liées aux prises de rendez-vous chez un ophtalmologiste, c’est possible grâce au bus TOM, spécialement équipé pour les consultations. À Toury, les résidents de la maison de retraite « La Chastellenie » ont testé le dispositif.

Au petit matin du 12 avril, un bus pas tout à fait comme les autres s’installe aux portes de la résidence « La Chastellerie », à Toury. Le bus TOM (Téléconsultation Ophtalmologie Mobile) attend les premiers patients qui vont profiter de ses services. A l’origine de l’opération, Odile Nevert, responsable de l’établissement, cherchait une façon de permettre aux résidents de bénéficier de contrôles de la vue facilités. « Nous avons constaté que certains de nos résidents éprouvaient des difficultés pour lire ou bien nous indiquaient que leur vue baissait… J’ai contacté l’opticienne Emilie Pinsard, à Janville et elle m’a parlé du bus TOM qui vient à la rencontre de ses patients. »

 

Un diagnostic pour chacun et même des examens immédiats

A l’origine du projet, le docteur Lamine Haddad, ophtalmologue et chirurgien, souhaitait faire bénéficier facilement les publics fragiles de soins ophtalmologiques. Il s’est associé avec son ami Maximilien Courtois et ils ont créé ensemble le bus TOM sur leurs fonds propres. Aujourd’hui le bus TOM permet de poser un diagnostic de façon tout à fait classique : vérification de l’acuité visuelle, examen de l’état de la cornée et du cristallin, examens plus spécifiques en fonction de l’âge (DMLA, glaucome...). En visio-conférence, l’ophtalmologiste analyse les images des yeux prises par l’orthoptiste et propose son compte-rendu et sa prescription. S’il détecte une anomalie, il peut aussi pratiquer immédiatement des examens.
Seize résidents et huit membres du personnel ont bénéficié d’une consultation. Ces rendez-vous ont permis de diagnostiquer six cataractes qui devront être opérées, deux interventions au laser à réaliser en ambulatoire et plusieurs changements de lunettes de vue à faire.

 Le retour du bus une fois par an

Emilie Pinsard était là pour effectuer les différents réglages et les réparations nécessaires d’après les indications du chirurgien ophtalmologiste.
Devant le succès rencontré par le bus TOM, Odile Nevert prévoit de renouveler l’opération une fois par an : « Les résidents ont été satisfaits. Ils ont pu être auscultés de façon confortable et sans frais de déplacement. Nous pensons renouveler ce rendez-vous régulièrement, notamment pour déceler de potentielles DMLA. »
Ces points annuels permettront de traiter des pathologies évolutives dans la logique d’un accompagnement pour bien vieillir.

 

A ne pas manquer dans l'actualite

Eure-et-Loir : résultats des élections départementales 2021