Comme une perle rare

Par eurelien.fr
//  Publié le
20-09-2021
//  Mis à jour le 22-09-2021
Temps de lecture : 9 min

La rose « Château de Maintenon » vient d’être dévoilée au grand public lors du Week-end des Roses royales… Un joyau eurélien né du talent de deux créateurs passionnés : Pascal Pinel et Jérôme Rateau.

Ses fleurs sont d’une couleur framboise-cassis aux reflets de nacre. Des fleurs généreuses qui évoquent les roses anciennes avec leur double cœur de pétales. Un parfum profond, légèrement poivré pour conquérir le cœur des hommes qui prétendent ne pas aimer les roses.

Elle s’appelle la rose « Château de Maintenon ». Elle est comme une perle rare qui a demandé de la patience à ceux qui en ont rêvé et à ses créateurs.

 

Une rose inspirée des goûts de Madame de Maintenon

La rose Château de Maintenon est née dans les jardins André-Eve, à Chilleurs-aux-Bois, dans le Loiret, à un jet de pétales de la frontière eurélienne.

Ce producteur de roses d’exception qui a créé le conservatoire des roses anciennes le plus réputé au Monde, n’a pas emporté avec lui, ses secrets de jardinier. Il les a laissés en héritage à Pascal Pinel et Jerôme Rateau qui perpétuent son savoir-faire et cultivent sa passion. C’est

à ces héritiers que l’on doit la rose de Maintenon, inspirée des goûts de Madame de Maintenon, du rouge des briques du château et accordée au blanc nacré des rosiers André Le Nôtre qui parsèment le jardin.

Au milieu des cinquante premiers rosiers « Château de Maintenon » épanouis au début de l’été, Jérôme Rateau dévoile les mystères de la naissance d’une nouvelle rose : « On marie deux variétés existantes en effectuant une hybridation. On dépose le pollen d’un rosier sur le pistil d’un rosier mère. C’est une opération très délicate. Deux cents à trois cents graines sortent de cette hybridation ».

 

 

Une belle surprise

Il raconte comment d’une même alliance naissent des rosiers incroyablement différents : « Ce sont comme des frères et sœurs, d’une même famille, mais pas un n’est semblable à l’autre. Même après trente ans d’expérience, il y a un vrai suspense autour de la naissance d’une nouvelle rose, un suspense avec ses déceptions et ses belles surprises. La rose du château de Maintenon fait partie des belles surprises ! ».

 Dans la nurserie, les rosiers grandissent, se développent sous l’œil attentif de leur créateur amené à faire des choix. « Le premier critère de sélection, c’est la résistance du rosier. Nous les voulons les plus naturels possibles, sans engrais chimiques. Il faut pour cela qu’ils soient armés pour résister aux maladies. Ensuite, viennent les autres critères en fonction de la demande du client : la couleur, la forme des fleurs, le parfum… ».

Pascal Pinel, Jérôme Rateau et leur équipe ont déjà créé de nombreuses roses « pour des Villes comme la rose de Deauville, pour des domaines, pour des particuliers aussi ». Pascal Pinel explique que les roses ont alors un destin différent : le particulier qui fait créer une fleur pour une épouse, une mère, une sœur en gardera jalousement l’exclusivité. Par contre, la collectivité qui a sa rose a tout intérêt à la partager avec le plus grand nombre.

Bientôt disponible à la boutique du château

Et c’est ce destin qui attend la rose Château de Maintenon : dès après son baptême au « Week-end des Roses Royales », les Jardins André-Eve pourront faire grandir la rose Château de Maintenon pour qu’elle soit disponible, au printemps prochain, en exclusivité à la boutique du château et sur le catalogue André-Eve.

Les Euréliens et tous les amateurs de roses pourront ainsi oser faire entrer un peu de la splendeur de Maintenon dans leur carré de terre à eux. Et, c’est promis, à un tarif aussi charmant que la fleur elle-même.

 

Stéphane Lemoine et Jean-Noël Marie, conseillers départementaux, Jean Raindre et Alexis Robin, pour la Fondation Mansart, ont présenté pendant le Week-end des Roses royales, le 4 septembre, ce magnifique rosier.

 

Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

30 Conseillers départementaux à vos côtés
Le Fabuleux Noël du château de Maintenon rouvre ses portes.
Les ambassadeurs du sport eurélien visent Paris 2024